• ORGANISER VOTRE PLAN DE TRAVAIL
    • Dégagez vous un plan de travail suffisant pour y déposer l’encreur ouvert, le tampon & les supports à marquer
    • Si le support est fin (ex : feuille) et le plan de travail dur (ex : table), prévoyez un amorti intermédiaire entre votre support et votre plan de travail. Vous pouvez par exemple prendre un paquet de feuilles, ou encore un magazine. 
    • À efforts équivalents, cette astuce vous permettra d’obtenir une impression plus détaillée.
  • APPRIVOISER VOTRE OUTIL

Sachez que les tampons sur-mesure qui sortent de notre atelier ont été testés afin de garantir une impression réussie. Soyez donc serein.e.s, la solution est à portée de main.

En saisissant l’outil, vous devenez artisan.

Il est ainsi normal de l’apprivoiser pour maîtriser l’impression. 

Répéter en moyenne 5 fois le geste permet d’obtenir le rendu qui vous convient, avec votre motif.

Aussi, voici pour indication quelques paramètres sur lesquels vous pouvez jouer :

  • Niveau de pression à l’encrage : chargez plus ou moins d’encre sur votre tampon en appuyant plus ou moins fort sur votre coussin encreur 

Préconisation du chef : 2 tapotages brefs & successifs pour répartir l’encre  

  • Niveau de pression à l’impression : déposez plus ou moins d’encre sur votre support en appuyant plus ou moins fort sur votre support 
  • Stabilité à l’impression : déposer l’outil parallèlement au support, en un contact. Retirez-le ensuite, d’un geste bref (un déplacement en contact avec le support occasionnera une double impression)
  • Amorti : selon la finesse de votre support, mais aussi le niveau de détails de votre motif, la qualité de votre impression peut dépendre de l’amortissement plus ou moins présent (cf paragraphe sur l’organisation du plan de travail)

Évitez de tamponner sur une feuille à même la table : intercaler un magazine entre et votre impression ne sera que meilleure à paramètres identiques

  • Nature du support : plus votre support sera lisse (papier d’imprimante vs. lin), plus votre impression sera contrastée 

Quelques cas de figure à titre d’exemple : 

  • si l’impression est baveuse : 
    • Assurez-vous d’avoir un plan de travail rigide
    • diminuez le niveau de pression sur le stampfel lors de l’encrage.
    • Diminuez l’amorti
  • si l’impression est incomplète : 
    • Assurez-vous d’avoir un plan de travail rigide
    • augmenter  le niveau de pression sur le stampfel lors de l’encrage.
    • augmenter l’amorti
  • MULTIPLIER LES SUPPORTS

  • ENTRETIEN : UN OUTIL VIVANT QUI N’A PAS PEUR DE L’ENCRE

C’est un fait : votre Stampfel aime l’encre, et ne la craint pas. 

Si cela n’a pas d’impact sur les impression, alors aucune raison de paniquer : vous pouvez sereinement le laisser ainsi. 

Toutefois, après avoir fini votre session, vous pouvez tout à fait retirer l’excès d’encre sur le Stampfel en le tamponnant plusieurs fois sur un brouillon, pour le vider de l’encre restante.

Par contre, si cela a un impact sur l’impression (zone encrée non souhaitée) : alors vous pouvez le passer sous l’eau, puis l’essuyer avec de l’essuie tout, en veillant à retirer l’encre accumulée dans les endroits non souhaités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.